jeudi 26 mars 2015

La Fête du Livre de Bron



C'était notre première fois à une fête du Livre. On y est allées en bonnes boulimiques de l'objet livre avec notre amie Véro aussi et surtout parce que le programme d'animations nous faisait envie... une lecture de Pomelo par l'auteur Ramona Badescu, un spectacle au Magic Mirror Circus, des expositions toussa.
Au final on aura croisé un âne, on aura vu une expo de Lucie Albon, des illustrations faites avec des empreintes de doigts, on aura assisté à un spectacle et on aura lu des tonnes de bouquins. J'en ai choisi 3 pendant que Gabrielle mangeait la pile de KidiDoc.

Leni fait le bébé traduit du suédois par Aude Pasquier aux éditions Cambourakis
Intérêt immédiat pour le titre qui fait écho à certains comportements régressifs du moment chez Gabrielle. Et coup de foudre absolu pour le dessin moderne, les couleurs qui pètent, l'intérieur bordélique qui me rappelle vaguement quelque chose.
Comme c'est un livre suédois, c'est le papa qui s'occupe de Leni une petite fille qui fait le bébé, et du petit frère Sigge qui lui est un vrai bébé. Cette idée lui passe aussi vite qu'elle lui est venue sans perturber outre mesure le père qui prend ça avec une certaine distance. Comme pour dire, bon, patientons. Tu fais le bébé sûrement pour une bonne raison, mais ça finira par passer. Pas d'inquiétude. Comme j'aime cette attitude. Comme j'aimerais m'en souvenir dans mes moments de doute.



Pomelo voyage de Ramona Badescu

Si on est allée à la Fête du Livre c'est parce que Pomelo y était invité cette année. Une lecture, une signature de l'auteur, et une expo (on n'a rien fait de tout ça au final). Et ça faisait longtemps que je voulais acheter un Pomelo à ma fille.
J'ai hésité longtemps, et c'est celui qui voyage que j'ai retenu.
J'ai aimé le format du livre souple, les traits arrondis, l'absurdie totale de ce petit éléphant rose qui tombe dans une théière, qui rebondit dans une cagette de pommes pour atterrir dans une tribu de patates indigènes qui l'adoptent comme s'il était l'un des leurs. Avec de la curiosité pour tout. De l'exotisme dans ce qui est du simple et du quotidien.


De la tarte au citron, du thé et des étoiles de Fanny Ducassé

Du délire. Au départ un petit livre bijou cadeau pour moi, parce du thé et de la tarte au citron, forcément ça me parle, ce que je ne savais c'est qu'il finirait sur l'étagère de ma fille. Sûrement un coup des étoiles, ça. Le graphisme en 2D est vraiment sublime, très féminin. C'est l'histoire de Mustella qui lit des histoires à dormir debout, de ses voisines improbables, l'une sert du thé à 125 chats, l'autre fait des tartes au citron toute la journée. C'est l'histoire de 3 femmes seules qui se trouvent une place et se retrouvent en famille dans le cirque d'un monde imaginaire. C'est l'histoire d'un monde qu'on aimerait bien qu'il existe. C'est un livre tout petit (on l'aimerait un brin plus grand quand même) avec des détails qui se révèlent à chaque nouvelle lecture. Un régal pour les petits et les grands et ceux qui aiment quand il n'y a aucune limite à l'histoire et à la rêverie.



Et vous vous lisez quoi en ce moment à vos enfants ?

lundi 23 mars 2015

Dans les yeux de Gabrielle : le Musée des Confluences

Visiter le nouveau Musée des Confluences de Lyon. Check.
On a eu la chance d'y aller deux fois en peu de temps en février à une période où le temps est propice à ce type de balade confort bien au chaud. Après le petit article écrit pour le site Môm-Art, je vous livre un nouveau compte rendu à la manière de ma copine Marie du blog Bambini Sur Terre. La (chouette) particularité de son blog : ce sont ses enfants qui racontent leurs expérience des voyage.

"On va visiter le nouveau musée", Maman m'a dit. J'aime bien les musées. J'ai la place de courir à grandes enjambées, l'index en avant. "T'as vu", je dis à chaque nouveauté. Et à mes yeux, quasiment tout est neuf. Je suis émerveillée, et tout m'amuse.
Pendant que les mamans font la queue, Alice et moi on a repéré une lumière bleue, on s'amuse à faire du toboggan dessus, mais un Monsieur vient nous dire que c'est pas permis de faire ça. Dommage.
On doit prendre l'ascenseur, je bouscule un peu Alice, je veux appuyer sur le bouton en premier.
Je tiens les tickets de l'exposition depuis que Maman a payé. J'aime bien, il y a une girafe et un escargot dessus, c'est bien joli, et je peux vous dire que je laisserais personne les tenir à ma place. Je les donne à une gentille dame qui me les rend.
En avant dans le long long couloir. On entre dans une première salle toute noire. Je crie, "Maman, Maman un dinosaure, t'as vu". Je peux m'assoir juste en dessous. Il est énorme et je suis toute petite. Ca me laisse songeuse. Deux minutes car j'ai trouvé une tête de dinosaure à ma portée. Maman m'invite à le toucher. Elles me plaisent bien ses dents. Des grosses dents de Gruffalo. Il y a un dinosaure suspendu aussi, j'ai repéré son ombre sur le mur. On dirait qu'il flotte. Maman me dit que sûrement il devait nager celui-là. Dans la pièce à côté, il y a un éléphant. Maman l'appelle "Mammouth". Je lui dis qu'il est tout abîmé. Elle me répond qu'en fait, il n'y a plus ni de poils, ni de peau, ni de chair, que les os. Ah oui ?
On court dans la salle d'à côté, je m'en rappelle, c'est là qu'il y a la girafe. Et puis plein d'autres animaux très beaux. Ils sont si nombreux, je repère ceux que je connais, et ça me plaît parce que je révise mon bestiaire, une de mes activité favorite du moment, tigre, lion, tatou, perroquet, antilope...
Devant les oiseaux, Alice a trouvé un écran. Elle tape dessus, un oiseau apparaît et on entend même son cri. J'adore ! Moi aussi je veux toucher, Alice, pousse toi un peu... Maman m'indique qu'il y a un deuxième écran de libre juste à côté, on y a va toutes les deux, et je peux toucher à ma guise, je montre à papa comment ça marche, c'est vraiment terrrrible, j'adore.
On essaie d'aller dans une nouvelle salle toute petite petite, il y a un monde fou dedans, Maman me prend dans ses bras. Je vois des tas d'animaux encore, dont un renard tout blanc, magnifique que j'aimerais bien pouvoir toucher. J'entends Maman dire à Loriane que c'est un Renard Bleu. Elle connaît pas bien bien ses couleurs maman encore.
On ressort tout de suite car tout ce monde... et moi je commence à fatiguer. Après deux compotes à boire, et quelques jeux avec Alice sur les bancs, on reprend la passerelle qui fait que tourner pour redescendre, c'est la fin du Musée pour aujourd'hui.












dimanche 15 mars 2015

Souvenirs de Normandie


Lors que nous étions en Normandie cet été, j'avais vraiment envie de rapporter à Gabrielle un jeu qui lui rappelle l'une des plus belles des aventures vécues là-bas : la pêche à la palourde.
J'avais repéré sur le marché, un petit jeu tout en bois qui fait à la fois pêche à la ligne et puzzle.

Peu avant notre départ, nous étions en quête de cette petite merveille quand on a découvert une petite boutique sympathique à Granville, la Farandole des Jouets qui propose des jouets bio et/ou en bois. Mais pas que. Aussi des vêtements de poupée faits maison, des livres d'occasion. Le paradis quoi. 

Nous sommes repartis avec notre pêche à la ligne et un petit livre d'occasion "Pêche à pied" de Philippe Dumas, un petit livre tout doux qui résume à merveille une journée de pêche à coup d'aquarelle.

Nous sommes en mars. La Normandie c'était en août. Il ne s'écoule pas une semaine sans qu'on ne revive une partie de pêche en livre ou en jeu. Je ne sais pas comment les souvenirs se construisent, ni s'il lui en restera. Mais j'aime l'idée de prolonger au maximum ce joli bol d'air à trois.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Nous suivre par mail