Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

Kiss and cry

|

Rendez-vous pris avec ce spectacle il y a fort longtemps, après quelques images à la télé.
Le jour J. Théâtre des Célestins. Des marches interminables qui m'essoufflent jusqu'au paradis.
Mes genoux s'incrustent dans la rambarde qui me sépare du vide. Je suis installée, mon regard se pose sur la scène. Des maquettes un peu partout, un rail et une caméra comme au cinéma. Un écran.
Ils sont déjà là sur scène, tous en noir. 7 ou 8, les magiciens, et un chien qui aboie.
Ils forment un cercle, bras dessus, bras dessous et rient de bon coeur, pendant que nous, on savoure en attendant notre moment. Les lumières s'éteignent, et une merveilleuse histoire commence. On ne sait quoi regarder. Le film d'une mamie qui égrène ses amours passés en attendant le train, nostalgie des souvenirs et projections, que sont-ils devenus ? Ou les artisans en train de fabriquer de bric et de broc avec une précision de joaillier un petit bijou de sensibilité. L'enfant en nous n'est pas loin, amusé par le décor composé de précieux joujous et par les effets de cinéma comme des tours de magie.
Je n'ai pas parlé des acteurs. Des marionnettes sans vêtements. Deux paires de doigts. Nus. Pas d'artifice. Ceux d'un homme et d'une femme qui tournoient, virevoltent, s'aiment se déchirent. Des pas de deux qui se succèdent au son d'une bande sonore qui transporte. Découverte en larmes d'une voix déchirante qui chante Nothing compares 2U. Kiss and Cry tient ses promesses. J'ai pleuré, et j'aurais tellement aimé embrasser mon adoré, pas à mes côtés ce soir là...


Jimmy scott-Nothing compares to you par sillyboyZ
Be First to Post Comment !
Publier un commentaire