Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

de la nécessité de la couleur pour faire passer la pilule

|
Jeudi dernier, Véro m’avait donné son ticket pour un spectacle de danse expérimentale. Arrivée au théâtre, 2 minutes avant le début, je demande les toilettes, on me dit porte rose pour les filles, (bleue pour les garçons). J’ai trouvé ça d’une branchitude gonflée (et quand on comprend à peine 10 secondes plus tard, ce que cette mascarade cache en réalité, on se dit que le monde est bourré d’humour). A peine 10 secondes plus tard, je suis dedans, j’ouvre l’une des trois portes disponibles, et je tombe sur des chiottes à la turque. Un peu prise de panique, (je ne me suis plus contortionnée pour faire pipi comme ça depuis mon dernier jour de CM2 à l’école de mon village) la première question existentielle tombe comme un couperet : dans quel sens est-ce le mieux pour ne pas se louper, dois-je y aller à reculons ou carrément affronter le trou noir à forte odeur ajoutée à à peine quelques centimètres de mon nez. Je choisis le reculons. Mais. Je décide avant toute chose de remonter mes jeans au max afin d’éviter tout incident fâcheux. Je bascule alors tout le poids de mon corps sur mes 2 genoux.  En me laissant enfin aller à mon envie pressante, je regrette de ne pas être un homme. Philosophique comme expérience. Et c’est tout ce dont je me souviendrais concernant cette soirée de danse expérimentale qui me laissera au final, aussi perplexe qu’à la découverte d’une chiotte à la turque dans un théâtre du 21ème siècle.
Be First to Post Comment !
Publier un commentaire