Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

Le soleil et la colère

|







Première balade de l'année en famille.
Longtemps que nous n'avions pas pris l'air tous les trois.
L'automne avait été bien long, enfermés. De vilains problèmes de dos chez Benoit pour nous terrasser.

Un tour donc du côté du nouveau Parc Blandan.
Une aire de jeux magnifique... très pauvre en possibilités pour les petits malheureusement.
L'accès à la prairie fermé. Mais l'espace immense de la caserne et le soleil régénérateur d'énergie m'a totalement remplie.

Gabrielle était très chagrine dés le départ de la maison. Pas assez dormi à la sieste probablement.
Peu mangé et au déjeuner et au goûter. Au retour, arrivés devant la maison, on a eu LA crise qu'on n'avait jamais eue.

Une petite fille possédée, inondée d'une colère qui sortait à coup de cris sauvages et violents.
Tentative de communication basique sans succès. Deux adultes désemparés comme jamais devant leur impuissance.

Au bout de 10 minutes, je l'ai ramenée contre son gré dans la maison. Je me suis assise par terre, et j'ai dit que j'avais bien compris qu'elle était en colère. Puis je l'ai prise dans mes bras en essayant de la contenir et en esquivant les tentatives de coup. J'ai dit "viens, je te fais un câlin". A ces quelques mots, comme par magie, tout s'est arrêté, elle a demandé sucette et doudous.  Et nous sommes restés collées l'une à l'autre un bon quart d'heure.

Quand l'heure du biberon du soir est arrivé elle avait retrouvé ses beaux sourires qu'on lui connaît.
Ce matin, je lui dis, tu as beaucoup pleuré hier, c'est important que tu manges bien dans la journée et que tu dormes tout ce dont tu as besoin. Elle me dit alors "je voulais ouvrir la porte toute seule".
Je me suis sentie un peu désemparée de nouveau, car jamais, elle n'a réussi à formuler ça hier dans son accès de colère. Je me suis excusée de n'avoir pas compris. Elle m'a regardé de ses yeux intenses et songeurs sans dire un mot. Comme j'ai aimé ce moment. J'ai senti notre lien se réparer et nos incompréhensions s'évaporer.
1 commentaire on "Le soleil et la colère"
  1. Petit bonheur a fait beaucoup de crises et encore parfois. Maintenant il exprime ses désirs mais tout n'est pas possible et il arrive que la frustration l'emporte. Je suis tout de même bluffée à chaque fois du pouvoir "magique" des câlins, qui l'apaisent comme rien d'autre.

    RépondreSupprimer