Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

TAG Once upon on time

|
Il était une fois, "Once upon a time" une superbe idée lancée par Sophie du blog Wow Mum, d'écrire chaque jour un épisode à mi chemin entre Halloween et Noël d'un conte collaboratif élaboré par autant de blogueuses qu'il y a de jours en novembre. Je suis le neuvième maillon de la chaîne. Je vous laisse découvrir où nous en sommes de cette belle histoire.



Selon la formule consacrée, tout commença ainsi…
« Il était une fois, dans une lointaine contrée montagneuse, un petit village niché dans le creux d’une vallée, entourée d’épaisses et sombres forêts. Les villageois vivaient au milieu des bois, dans leurs petites maisons aux toits moussus, sur lesquels la végétation poussait en un tapis de champignons et de fleurs éparses. Les volutes de fumée, qui s’échappaient des cheminées, courraient pour rattraper la cime des arbres, s’entrelaçant comme les nattes d’une jeune et jolie bergère du village.
Éliana était une magnifique jeune femme blonde, remplie de douceur et de bonté. Non seulement elle était appréciée par tous les habitants du village, mais les animaux aux alentours semblaient également sous le charme de ses grands yeux verts. Demoiselle au grand cœur, elle ramenait régulièrement des animaux blessés chez elle. Elle vivait seule dans une maison un peu plus éloignées des autres où chose étrange les volets en forme d’étoile restaient clos de jour comme de nuit… Cela ne semblait choquer personne, à part Aaron, le fils du chef, qui revendiquait être le seul à ne pas être aveuglé par la beauté envoûtante de cette bergère.
Aaron ne savait pas pourquoi il détestait à ce point Eliana, il passait pour un paranoïaque aux yeux de tous, mais au fond de lui il savait. Il pressentait qu’elle cachait un terrible secret. Il avait essayé d’avertir son père à ce sujet, mais celui ci ne voulait pas en entendre parler. Il était bien décidé à la percer à jour et montrer à tout le monde qu’il avait raison. Un matin, il prit la route avec son fidèle destrier, Winter, pour aller voir ce qui pouvait se tramer chez elle. Il savait qu’en ce jour de marché Eliana se rendrait au village et il aurait ainsi la voie libre pour explorer sa maison dans les moindres recoins. Lorsqu’il arriva devant la chaumière, il décida d’essayer de voir par les interstices des volets. Il colla donc son œil au volet quand soudain...
Il colla donc son œil au volet quand soudain un brassement d’ailes lui fit lever la tête avec sursaut .
Aaron fut étonné de voir qu’une petite chouette au plumage couleurs châtaigne et argenté, s’était posée sur l’ extrémité de la fenêtre.
Ses yeux jaunes perçants le fixaient intensément.
Comme hypnotisé il resta ainsi quelques minutes perdu dans les profondeurs de ces pupilles noires jais…
Le hennissement de son cheval le réveilla et fit peur au rapace qui s’envola, Aaron eut juste le temps d’apercevoir un parchemin roulé entre ses serres...
Le parchemin tomba au sol. Sans réfléchir, Aaron se saisit de ce dernier, la main tremblante. Il était venu ici dans l’idée d’en savoir plus, mais il ne s’attendait pas à être le spectateur d’une scène comme celle-ci. Tant de questions, tant de de mystère, une telle culture du secret autour d’elle depuis toujours. Il n’en pouvait plus de rester sans savoir, il n’en pouvait plus de se questionner, de chercher sans jamais trouver ce qui la rendait si envoûtante.
C’était donc le moment où jamais, le moment où peut être enfin il en saurait plus, où peut être il saurait tout.
Il avait entre les mains une des rares choses qui pouvaient enfin lui donner de réelles pistes la concernant. Il réalisa alors à cet instant combien ce parchemin pouvait être précieux. Cela le rendit fébrile, comme s’il appréhendait finalement d’en découvrir le contenu. Lui qui n’avait jamais fait preuve de faiblesse jusqu’à ce jour, se retrouva dépourvu. Il était là, debout devant la maison de la jeune femme, le document à la main, avec toutes les raisons du monde de vouloir le dérouler pour le lire, mais il était pris d’une hésitation soudaine à laquelle lui-même ne s’attendait pas.
Au bout de quelques minutes, il reprit ses esprits. Il ne fallait pas qu’il tarde, elle pouvait rentrer à tout moment, or il ne tenait absolument pas à être surpris ici, à chercher quelques informations qui pourraient enfin la confondre.
Soudain, un bruit dans les fourrés le fit bondir sur son cheval et partir un peu plus loin où il pourrait consulter le document en toute tranquillité. Une fois à l’abri de tout regard, il descendit de sa monture, s’installa au pied d’un arbre auquel il attacha Winter, puis il déroula le fameux parchemin.
Alors qu’il parcourait les premières lignes, ses yeux s’écarquillèrent...

Comment croire ce que ses yeux lisaient! Ce n'est  pas possible! Le jeune homme se trouva confondu devant l'impact du parchemin qu'il avait entre les mains. Aaron en vint à maudire sa curiosité.
Maintenant qu'il avait pris connaissance du document, il ne pouvait plus faire machine arrière. Mais quel poids pour un jeune homme. Et comment faisait elle, depuis tout ce temps?
Maintenant il comprenait les choses sous un nouvel angle.
Le hululement d'une chouette le sortit de ses pensées. En levant la tête, il reconnut l'animal qu'il avait croisé devant la maison.
Aaron s'énerva et cria à la chouette: 
"Tiens, reprends ton parchemin! Maudit animal!Je voudrais tant que tu ne l'ais jamais lâché!"
Stoïque, la chouette continuait de le fixer de ses grands yeux jaunes.
Aaron, remonta sur Winter, ne sachant vers quelle direction aller. La seule chose sûre, c'est qu'il n'était désormais en sécurité nulle part.
Perdu dans ses pensées, Aaron se laissait tranquillement guider par son fidèle Winter, sans prêter plus attention au chemin tant il était assailli de questions:
Comment allait il porter le poids d'un si lourd secret?
Devait il en parler au chef, ... son père?
Eliana était admirée de tous. Comment allait il s'y prendre pour faire ouvrir les yeux aux habitants?
Était ce là enfin l'occasion de prouver sa bravoure, si souvent moquée?
Soudain, le trot tranquille de Winter ralentit et sortit Aaron de ses pensées...
Ils arrivèrent au milieu d'une clairière et Winter s'arrêta net, au même moment qu'une chouette hululait.
Un frisson parcourut le dos d'Aaron. Il avait un mauvais pressentiment.
Il entendit des pas sur les feuilles sèches qui jonchaient la clairière.
N'écoutant que son courage, Aaron descendit de cheval et se retrouva à quelques pas seulement d'Eliana, qui le fixait, un doux sourire aux lèvres.
Maman Double Mixte

Aaron resta muait, il ne s'attendait pas a tomber nez à nez avec Eliana, qu'allait-il pouvoir dire pour justifier de sa présence ici, à quelques pas de sa maison, savait elle qu'il avait lu le parchemin ?
Avant qu'il n'ait le temps de prononcer le moindre mot, Eliana toujours souriante pris la parole "Tu n'as pas l'air bien Aaron... que t'arrive-t-il ?"
 

Aaron voulut trouver une excuse, mais il fut coupé une nouvelle fois "Tu m’espionnes ?" dit la jeune femme en montrant le parchemin d'un geste de la main, le ciel s'assombrit et la tension devint palpable, la forêt était silencieuse, l'ambiance lugubre, seule la respiration tremblante d'Aaron rompait le silence,
Eliana prit à nouveau la parole, hélas comme Aaron le présentait cela n'annonçait rien de bon...

"Maintenant que tu es au courant, veux-tu me suivre dans la lute contre le peuple de Dirmoun, ces hommes qui vivent de l'autre côté de la montagne et souhaitent faire disparaitre tous les animaux de la terre, pour que l'homme règne seul sur le monde ? ... 

Mais pour cela tu dois faire une croix sur toute logique, savoir que les mythes et légendes sont vrais et être prêt à sacrifier jusqu'à ta vie...   Es-tu prêt  ? "

Nini et les Twix


La proximité soudaine avec Eliana déstabilisa Aaron. Elle sentait un mélange de mousses, de noisettes et de fruits des bois. Ses beaux yeux bien francs, et sa détermination inébranlable lui montèrent soudainement à la tête. Il se sentit pris au piège de son charme, et à la fois rebuté par ce qu'il venait d'apprendre. Il reprit ses esprits.

"Dis moi d'abord comment je peux avoir confiance en toi ? Toi qui nous caches qui tu es depuis toujours. Sur le parchemin, le Seigneur de Dirmoun s'adresse à toi comme à la Princesse Eliana, fille de Mira, la Déesse Louve."

Loin d’être décontenancée par ce qu’Aaron venait de découvrir, Eliana lui dit :
"Oui c’est vrai. J’ai grandi parmi les loups. Orpheline, Mira m’a trouvée dans la forêt, et élevée comme sa propre fille. L’histoire est aussi longue que passionnante, mais le temps presse, nous sommes en grand danger, et j’ai besoin de toi pour m’aider".


C'est au tour de Coeur de lavande du blog My Factory of Love de poursuivre l'aventure.

 
Be First to Post Comment !
Publier un commentaire