Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

Corps et espace chez le jeune enfant - Conférence de Béatrice Jaricot

|
Je reviens sur une conférence à laquelle j'ai assisté en avril (il y a un mois pile, j'ai honte du retard que je prends dans le rendu de cette rencontre), organisée dans le cadre du Printemps des Petits Lecteurs par les Bibliothèques de Lyon.

Béatrice Jaricot est psychomotricienne. Son exposé est assez scientifique et théorique. Passionnant mais un poil austère je dois dire. J'ai pris quelques notes qui font écho à mes expériences de maman, et je trouve important de les retranscrire et de les diffuser aujourd'hui pour qui doit accueillir un petit bébé prochainement au sein de sa famille.

Elle cite à de nombreuses reprises Winnicott en préambule et rappelle les fonctions essentielles de la mère au développement harmonieux de l'enfant :
- le holding, la façon dont le bébé est porté
- le handling, la façon dont il est soigné
- et l'object presenting, la façon dont le monde lui ait présenté.

A la naissance, le bébé exprime un besoin vital d'être tenu, porté, contenu. (Il n'est pas capricieux, hein, ça c'est moi qui le dis, petite remarque perso).
La modification brutale de son environnement change la perception qu'il a de la gravité.
Il perd l'alimentation qu'il avait jusque là en continu. L'espace autour de lui est ouvert à l'infini.
Et il vit une absence totale de barrière à ses mouvements, et de filtre aux perceptions. (Tu m'étonnes qu'il ait besoin d'être porté=rassuré, pauvre chaton).

Construction des repères
C'est la stabilité et la fiabilité du portage qui va lui procurer le sentiment de sécurité.
(Quand elle parle de portage, elle ne parle pas forcément d'une écharpe, mais simplement de la façon dont on tient son bébé, et de comment on le porte avec nos mains, nos bras, notre corps tout entier...)
Positionné sur le dos, centré sur la bouche, il va alors travailler sa perception intérieur/extérieur et investir la zone orale, (certains appellent la bouche la 3ème main). Construire peu à peu le sentiment d'exister.

L'espace du geste
Il se livre à des explorations visuels et auditives de l'espace, trouve une orientation intentionnelle du corps, s'exerce à  la jonction des mains, explore divers modes de préhension, prend conscience du haut ou du bas du coprs, et découvre l'intérêt partagé avec autrui et l'action mutuelle.

Les déplacements
Il passe du corps porté au corps véhicule.
L'enfant se vit peu à peu comme une personne distincte, il expérience la quête et la permanence de l'objet.

Le jeu
Une activité fondamentale pour son développement.

Elle a passé des extraits d'un DVD qui m'a semblé fort intéressant, "Un bébé comment ça marche ?"
d'Albert Coeman. Albert Coeman est un psychomotricien belge qui a filmé 2 bébés de leur naissance à leur premiers pas (je crois.)
Il insiste sur la nécessité dans les premiers jours de soutenir le nourrisson en position enroulée, que ce soit sur le dos, le ventre ou de côté. L'importance du toucher, de la voix, et du regard. Le lien visuel de la maman vers son bébé l'aide à se sentir dans un espace contenant.

C'est un résumé fort rapide de ce qu'elle a dit et de l'évolution du bébé.
J'ai regretté de ne pas avoir plus de pragmatisme, plus d'indications sur comment le porter ce bébé. Car je sais qu'on n'apprend ça nulle part. A la maternité ils n'ont plus le temps.
Nous, nous avons eu une position miraculeuse enseignée par une toute jeune sage-femme de la Croix Rousse, que mon chéri adorait faire prendre à notre chouchoute. (allonger le nourrisson à plat ventre sur votre avant-bras, sa tête dans votre main, idéal quand bébé a des coliques par exemple, et bercer). Sinon, nous avons eu la chance d'apprendre à respecter sa physiologie dans les gestes du quotidien, grâce à un atelier de portage en écharpe qui commence par apprendre aux parents comment on porte un bébé avec ses 2 mains.
J'ai regretté qu'elle ne parle pas de motricité libre aussi (je vous invite à visiter une note de Bougribouillons, superbement illustrée à ce sujet). Mais ce pourrait être le sujet d'une conférence en soit, tellement c'est vaste. 


Be First to Post Comment !
Publier un commentaire