Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

Aimer la musique contemporaine

|
18 mois que nous n'avions donc pas pris le temps de sortir à deux pas trois.
Et puis j'ai gagné des billets pour assister au concert de clôture de la Biennale Musiques en scène.
On a demandé à Clémentine la marraine de Gabrielle si elle voulait bien prendre soin d'elle. Bingo !
Partis sur les chapeaux de roue, le temps d'abreuver notre nounou d'un soir d'infos de la plus grande importance pour le cas où... (je vous laisse imaginer les scénarios que deux parents un peu flippés peuvent inventer), on s'est retrouvés seuls dans la voiture... comme deux cons.
Heureux amoureux, et à la fois abandonnés sortis de prison, comme si on n'avait pas le droit de jouïr de notre liberté.

Arrivés au théâtre, on s'est laissé porter par le programme, 4 morceaux d'orchestre symphonique et un pour téléphones portables. Les durées indiqués sur le programme étaient rassurantes des 12 minutes par-ci, 6 minutes par-là. Si on n'aime, le calvaire ne sera pas trop long. 25 minutes tout au plus. Et je dois dire que pas une seule seconde je me suis ennuyée. Il y avait des créations très accessibles, d'autres moins, mais on est tombés tous les deux sous le charme d'un même morceau de Heiner Goebbels (Surrogate, 1994)qui m'a fait pensé à de l'électro joué par un orchestre, juste magnifique.

Je vous garde le meilleur pour la fin. L'expérience. La création de Xavier Garcia pour téléphones portables étaient jouée par les musiciens de l'orchestre et le public, tous armés de téléphones. Des applis devaient être téléchargées en amont, hyper compliqué je dois dire, on s'est abstenu. Des applis qui permettaient d'émettre 5 sons différents et d'en modifier l'amplitude avec le geste. C'était vraiment chouette à vivre. Beaucoup de rires, (le chef d'orchestre ne riait pas lui, on s'est un peu fait gronder, parfois), et des sonorités super intéressantes. Alors je dis bravo, fallait quand-même le tenter... (Petite vidéo ci-dessous pour les curieux, captée comme de bien entendu par un portable, muet lui.)
Bref, j'ai beaucoup aimé cette soirée. Oserai-je dire qu'elle n'est que le début d'une longue lignée de bugnes à bugnes ?


Be First to Post Comment !
Publier un commentaire