Top Social

Blog de maman, parentalité, DIY, activités pour les enfants, culture et autres coups de coeur à Lyon et ailleurs

La Biennale d'Art Contemporain dans les yeux d'un enfant

|
Comment aborder l'art avec un enfant de 7 ans ? Comment lui présenter le musée comme un lieu de curiosité et d'ouverture sans qu'il s'y ennuie ? C'est l'enjeu de ces dernières vacances de Noël pour moi et mon neveu chéri Hugolin 7 ans. C'est un enfant qui est déjà très embarqué par la musique. Il fait du violon après avoir passé une année à essayer de nombreux instruments à la maison pour arrêter son choix. Mais les Beaux-Arts, l'art plastique, la sculpture ?

Alors que nous étions dans la fabuleuse librairie A Titre d'Aile, et que nous lui cherchions un livre pour noël, c'est mon chéri qui proposa la thématique artistique. Après les nombreux conseils éclairés de Cédric le libraire passionné, nous nous sommes décidés pour "C'est quoi l'art Contemporain" dans l'idée que l'art contemporain est l'art le plus actuel et donc le proche de nous. Histoire de concrétiser les choses, j'organisais une visite au Mac de Lyon avant que la Biennale ne tire sa révérence. Et Hugolin me suivit sans à priori dans cette nouvelle aventure.

Les visites "complices" du Mac

Dans le groupe les enfants ont entre 6 et 10 ans et la sensibilisation à l'art dans les musées est plus avancée pour certains que pour d'autres. En une heure et demi nous ne parcourons que 6 oeuvres. (Un rien frustrant pour moi qui aurait voulu parcourir chacun des étages du Musée.) Des oeuvres toujours très différentes les unes des autres, des scénographies très fortes, de quoi marquer visuellement et de quoi discuter et poser des questions. La guide est parfaite, elle parle aux enfants comme à des enfants intelligents capables de réfléchir et de comprendre ce qu'ils voient, tout en leur racontant l'histoire de l'oeuvre et de l'artiste, et l'idée qu'il a voulu transmettre.

Le sens de la visiste

Les deux premières oeuvres laissent Hugolin complètement perplexe. La première de Mary Sibande aurait pu lui plaire, car très ancrée dans l'univers des contes, et de l'enfance avec des chevaux de bois et doudous tout droit sortis de Montres et Cie, mais nous sommes tous les deux gênés par le bruit ambiant, et nous n'entendons pas tout de la visite.

La deuxième plus cérébrale en forme de rébus.  Dans une pièce 5 installations-mots qui bout à bout forment la phrase "Il était une fois..." Un brin alambiqué. On refait le point avec Hugolin, la guide super attentive et moi pour être sûres qu'il n'ait pas manqué l'essentiel.





Tout le groupe arrive ensuite devant les maisons de poupée de Robert Gober d'une grandeur peu habituelle et aussi bien faite qu'une vraie maison. A bien y regarder certains détails clochent, une fenêtre en biais, une maison coupée en deux par le milieu. Cependant la magie opère, tous les enfant semblent transportés.

On change d'univers pour l'installation de Lili Reynaud-Dewar que j'ai littéralement adoré. Tapisseries délavées, fontaines au beau milieu d'un lit. On nous explique la référence à Virginia Woolf et Une pièce bien à soi. Et oui les visites "complices" nourrissent l'enfant ET l'adulte qui l'accompagne. Très bien équilibré selon moi.



On finit sur la Balloon Vénus de Jeff Koons. Les enfants retrouvent des éléments qu'ils connaissent bien, les ballons, la fête foraine, et les traits de la mère nourricière encore bien présente dans leur quotidien.








La guide conclut et demande aux enfants ce qu'ils ont préféré. Hugolin le réservé lève le doigt pour mentionner les petites maisons. Je suis ravie, il aura trouvé quelque chose à retenir de cette odyssée.

En sortant du Musée nous tombons sur mon chéri et ma poupée qui dans leur fuseau horaire à eux se lancent à la découverte des expos en free style. Je ne vous parlerai pas de notre bout de chou de 15 mois qui parcourt les musées de long en large depuis sa naissance, en écharpe, ou à grandes enjambées, le bidou et l'index pointés en avant, désignant tout objet curieux (pour elle) non identifié en poussant des "oh" de surprise ou des "uhhhh" d'admiration, mais c'est un autre sujet, qui fera sûrement l'objet d'un prochain billet.


Be First to Post Comment !
Publier un commentaire